Agrandir sa maison avec une véranda : les points importants avant de se lancer

11 min de lecture

Les points à considérer avant d’agrandir sa maison avec une véranda

Agrandir sa maison avec une véranda

La véranda est une extension de la maison qui vous permet de gagner quelques mètres carrés en plus. Ces derniers peuvent alors être aménagés en surface habitable, accueillir une pièce supplémentaire ou constituer une source de lumière naturelle supplémentaire pour votre logement. Toutefois, afin de profiter pleinement de ce nouvel espace et de cette annexe de votre maison, de nombreux paramètres devront être considérés. Choix du type de véranda, atouts, contraintes, voici tous les points que vous devez prendre en compte avant d’installer une véranda chez vous.

Agrandir sa maison avec une véranda : les plus et les moins

Bien qu’elle présente de nombreux avantages pour une maison, l’aménagement d’une véranda apporte également son lot de contraintes qu’il faudra considérer avant de se lancer.

Les atouts d’une véranda

Les vérandas sont très appréciées par les foyers français depuis plusieurs générations pour de multiples raisons.

Un éclairage en plus

L’installation d’une véranda est le meilleur moyen de faire profiter un logement d’une source de lumière supplémentaire. En effet, ses baies vitrées et sa toiture permettent d’éclairer son intérieur en plus de bénéficier d’un espace supplémentaire. C’est sans aucun doute un avantage indéniable lorsque l’on souhaite profiter d’un beau soleil d’été ou pour capter le peu de luminosité disponible en hiver. De plus, une pièce bien éclairée permet d’améliorer sa concentration et son humeur dans la mesure où elle est destinée à un usage professionnel. 

Un accès direct vers l’extérieur                     

Installer une véranda chez soi, c’est également avoir la possibilité d’obtenir une bonne perspective de l’environnement intérieur sans avoir à sortir. Lorsque la météo ne s’y prête pas, cette annexe de votre maison vous permettra ainsi de profiter du paysage. 

Véranda ouverture sur l'extérieur

Un espace polyvalent

En installant une véranda chez vous, vous gagnez quelques mètres carrés en plus que vous pourrez aménager comme bon vous semble. Une véranda peut, par exemple, devenir une chambre à coucher si vous deviez accueillir un nouveau membre dans votre famille. Elle peut également faire office de bureau dans la mesure où vous souhaitez avoir votre propre local professionnel, indépendamment de votre vie personnelle. Votre véranda peut aussi devenir votre petit coin de détente et de lecture, ou devenir un espace extérieur qui vous permettra de profiter de vos repas en famille ou entre amis. En d’autres termes, c’est une véritable extension multi-usage de votre maison qui s’adapte à toutes les circonstances en plus de constituer un ornement supplémentaire. 

Une installation rapide

L’aménagement d’une véranda s’effectue en seulement quelques jours étant donné qu’elle ne nécessite aucune découpe. Le plus dur sera d’attendre que votre artisan finisse de la concevoir et de régler les différentes formalités administratives. Il faut savoir que, comme n’importe quelle procédure d’extension d’une maison, celles-ci peuvent parfois être lourdes.

Des prix modérés

La plupart du temps, les travaux d’extension d’une maison peuvent nécessiter un budget relativement conséquent. Ce n’est pas forcément le cas d’une véranda. En effet, les prix pour ce type d’aménagement ne se situent qu’entre 500 et 3000 euros selon les modèles. Une somme tout à fait raisonnable dans la mesure où vous pourrez bénéficier d’un espace fonctionnel sans avoir à investir dans des fondations en béton ou des murs porteurs.

Les contraintes d’une véranda

Même si elle est très avantageuse sur de nombreux points, la véranda reste une construction légère et s’expose donc à tous les inconvénients de ce genre d’installation.

Une mauvaise isolation

Les soucis de déperdition de chaleur constituent l’un des plus grands problèmes d’une véranda en sachant qu’elle est construite à 90 % avec du verre. En été, cela ne pose pas de problèmes étant donné qu’elle accumule la chaleur du soleil dans la journée. Par contre, la situation est toute autre en hiver. Afin d’éviter ce genre de désagrément, il est donc préférable de choisir des vitres de qualité pour sa véranda, notamment dotée d’un double ou d’un triple vitrage. Ainsi, ces dernières seront également moins sujettes à l’usure et dureront plus longtemps. 

Un manque de confort

Même si elle est aménagée en pièce à vivre, la véranda n’est sans doute pas l’endroit le plus confortable d’une maison. En effet, des soucis d’humidité et d’insonorisation viennent s’ajouter au manque d’isolation thermique. Ce genre d’environnement est loin d’être agréable, surtout lorsque l’hiver bat son plein, et ce, même en bénéficiant d’une source de lumière naturelle constante. Sur ce point précis, on lui préférera sans doute les pièces classiques.

Un entretien contraignant

Le nettoyage et l’entretien d’une véranda peuvent être très chronophages. Pour cause, le verre a tendance à accumuler facilement les saletés, notamment la poussière, les traces de doigts et même les éléments salissants laissés par les intempéries et les aléas climatiques (neige, vent, pluie).   

Comment personnaliser sa véranda ?

Auparavant, les vérandas étaient très critiquées pour leur manque d’esthétique et leur côté artisanal. Aujourd’hui, elles font partie intégrante de la décoration d’une maison et contribuent à y ajouter du cachet. 

Les différentes formes de véranda

L’architecture d’une véranda s’appuiera principalement sur les goûts de son utilisateur ainsi que sur l’utilisation qui en sera faite. À cet effet, vous serez libre de choisir :

  • Sa forme (rectangulaire, carré ou en L).
  • La forme de ses chevrons (en chapiteau, en étoile ou à double pente).
  • La forme de ses corniches (contemporaine, design, ou traditionnelle).
  • La forme de sa toiture (toiture en épine, toiture tubulaire, toiture plate, toiture inclinée, toiture bombée, toiture cintrée, toiture à 2, 3 ou 4 pans) et son inclinaison.

Les différents choix de matériaux pour une véranda

Au niveau de la structure et de la toiture de votre aménagement, vous aurez également le choix entre différents matériaux sans que ceux-ci aient des répercussions négatives sur l’isolation de l’installation. Concernant la toiture, vous pourrez opter pour :

  • Des tuiles ou des ardoises, qui offriront un aspect traditionnel et classique à votre maison. Ces matériaux contribuent à réduire le bruit des impacts et disposent d’une bonne isolation phonique.
  • Des panneaux de polycarbonate, qui sont les matériaux les moins chers du marché, mais qui n’en restent pas moins de bons isolants. Ils vous permettent de profiter de l’éclairage extérieur. 
  • Des panneaux sandwichs, qui sont généralement composés d’un parement en aluminium et d’une mousse isolante en polystyrène. La combinaison de ses composants contribue à améliorer la robustesse et l’imperméabilité de votre installation.
  • Des toitures vitrées, qui serviront uniquement à laisser filtrer la lumière naturelle dans votre espace de vie.
Véranda extension

Diverses options s’offrent également à vous pour les matériaux de la structure, à savoir :

  • Le PVC, qui est très facile à entretenir;
  • Le bois hydrofuge, qui devra faire faire l’objet d’un traitement insecticide, fongicide et d’un filtre anti-UV;
  • L’aluminium afin de bénéficier d’un meilleur confort énergétique allié à une bonne performance isolante (ruptures de ponts thermiques).

Les accessoires de la véranda

Vous pouvez également orner votre véranda de différents accessoires dans l’optique de personnaliser et d’améliorer son apparence. Vos solutions sont larges, notamment :

  • Un système de renforcement de la sécurité ou d’un retardateur d’effraction;
  • Des volets électriques qui seront utilisés avec les technologies de domotique;
  • Un système de fermetures de votre choix (à galandage, battant ou coulissant);
  • Des poignées au design moderne afin de donner plus de cachet à votre aménagement;
  • Des stores ou des rideaux pour jauger le niveau d’éclairage.

Quelles sont les étapes à suivre avant d’installer sa véranda ?

Avant d’entamer les travaux d’aménagement de votre nouvelle véranda, il faudra considérer quelques paramètres et être préparé au préalable.

Une véranda : à quelles fins ?

Le premier critère qu’il faudra considérer sera l’usage auquel sera destinée votre véranda. Chambre, bureau, salle à manger, jardin d’hiver ou sas d’entrée sont autant de possibilités qui s’offrent à vous.  Bien entendu, la surface allouée, les matériaux choisis, les critères d’isolation et les accessoires de filtration de lumière utilisés seront différents suivant votre choix. Il faudra également penser à l’ergonomie de la future pièce.  

Intérieur véranda

Prévoir les installations

Construire une véranda, c’est également prévoir les différentes installations qui devront y être ajoutées afin que l’endroit soit agréable à vivre. À cet effet, il faudra considérer :

  • L’installation électrique : notamment l’éclairage et les prises qui accueilleront les différents appareils que vous allez utiliser
  • La plomberie : qui comprend l’arrivée d’eau chaude et froide si vous prévoyez d’y installer un évier ou une douche
  • Le système de ventilation (VMC) : qui permettra de protéger vos vitres des vapeurs et de la condensation en plus de vous débarrasser des odeurs de cuisson.

Les procédures administratives

Les différentes formalités et obligations légales liées à la construction de votre véranda seront sans aucun doute les étapes les plus longues et les plus chronophages de votre projet. Dans un premier temps, vous allez devoir vous acquitter d’une déclaration de travaux préalable obligatoire à partir du moment où votre aménagement dispose d’une surface au sol supérieur à 5 m2, 20 m2 et même 40 m2 pour les régions soumises à un PLU ou à un POS. Dans le cas d’une surface plus large, il faudra vous munir d’un permis de construire avant de démarrer les travaux.

Il faudra également définir les dimensions de votre véranda à l’avance. Pour cause, certains PLU sont assez stricts quant aux matériaux, la hauteur autorisée, la distance de recul, le niveau d’inclinaison et même l’apparence de la façade qui constitueront votre véranda. L’idéal est donc de se référer au RNU (Règlement National d’Urbanisme) pour ne pas être pris au dépourvu.

Une fois que vous aurez soumis votre dossier à la mairie, il leur faudra également prévoir un délai de réponse allant de 1 à 3 mois, soit 1 mois pour les zones dépourvues de contraintes, 2 mois pour un permis de construire et 3 mois pour les surfaces protégées.

À la fin de vos travaux, il faudra également penser à déclarer l’installation de votre véranda aux impôts dans les 90 jours, car la présence de cette dernière modifiera le calcul de votre taux d’imposition ainsi que votre taxe foncière. Toutefois, elle ne sera pas considérée dans le calcul de la surface totale d’habitation, contrairement aux terrasses, aux sous-sols et aux combles aménagés.  

Laisser un commentaire