VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)

Accueil > Rénovation > Rénovation Maison > VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)
VMC ventilation

Utilité, législation, types, entretien prix d’une VMC

En dehors de l’aération naturelle, il existe un système conçu pour assurer le renouvellement de l’air dans un logement : la VMC. Dotée d’un certain nombre d’avantages, ce dispositif s’est révélé efficace au point où son installation est obligatoire dans les maisons. Comment fonctionne la cet équipement ? Pourquoi doit-on l’installer dans son logement ? A quel endroit ? Qu’en est-il de son entretien et de son prix ? Eléments de réponses ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une VMC ?

La Ventilation Mécanique Contrôlée est un outil mécanique qui a pour rôle le changement continu de l’air dans un logement. Autrement dit, elle est fabriquée pour faire sortir l’air intérieur devenu impur, afin de favoriser l’entrée de l’air frais qui pénètre le logement depuis l’extérieur.

Pourquoi installer une VMC chez soi ?

L’installation d’une VMC dans une maison contribue à sa bonne isolation. En effet, en aérant l’habitation, le système de ventilation évite ainsi l’humidité préservant notamment les murs et les revêtements. Elle permet par ailleurs de mettre les habitants de la maison à l’abri de certains problèmes de santé comme par exemple l’irritation des voies respiratoires, l’asthme ou les allergies.

Enfin, cet équipement permet indirectement de réaliser des économies d’énergie puisqu’il rend moins indispensable l’ouverture des fenêtres pour procéder à l’aération de la pièce, ce qui permet alors de conserver la chaleur et d’éviter les déperditions de chauffage.

La VMC : une obligation légale

Au-delà du rôle d’aération qui la rend déjà très importante, son installation est devenue une obligation légale. Cette obligation est contenue dans l’arrêté du 12 mars 1982 relatif au principe d’aération des logements. Cet arrêté vient conforter le décret pris en 1955 portant sur le même objet.

Quels sont les différents types de VMC ?

On distingue, en général, 3 types d’installations :

  • La VMC simple fux

Autoréglable, son fonctionnement est simple. Elle rejette l’air pollué par son extracteur et fait entrer l’air pur. Ce modèle ne nécessite pas beaucoup d’entretien.

  • La VMC simple flux hygroréglable

On distingue le modèle simple flux hygro A et B. Le type A dispose de bouches d’extraction hygroréglables entraînant l’aération seulement quand l’humidité de la pièce s’élève.

Quant au type B, il utilise le même fonctionnement de ventilation d’air. Il possède également de bouches d’extraction hygroréglables. Ces bouches favorisent le renouvellement d’air suffisant et permettent une énorme économie d’énergie.

  • La VMC double flux :

Ce format fonctionne en double réseau de ventilation pour l’entrée d’air et sa sortie. L’air froid du dehors est réchauffé par l’air chaud rejeté. C’est un système de récupération qui favorise également une diminution de l’énergie à consommer.

Dans quelles pièces installer une VMC ?

L’installation d’une VMC est fortement recommandée et de surcroît obligatoire dans les pièces humides. Ce sont entre autres la salle de bain, la cuisine, les toilettes. Le moteur devra être placé dans un faux-plafond ou dans des combles reliés par des gaines et bouches d’extractions installées dans lesdites pièces humides.

L’entretien d’une VMC

Il est préférable de procéder à l’entretien au printemps car en hiver, l’utilisation est généralement plus intensive. Cependant, il est conseillé aussi de le faire régulièrement chaque trimestre.

L’entretien de la VMC passe inéluctablement par le nettoyage des équipements. Il faudra d’abord couper le courant, démonter les bouches d’aération puis retirer la poussière à l’aide d’un aspirateur.

Mettez également les bouches dans l’eau chaude contenant du dégraissant. Enfin, avec le dégraissant, nettoyez le ventilateur, les filtres. Dépoussiérez aussi les tuyaux.

Quel est le prix d’une VMC ?

Le prix de cet équipement dépend du modèle choisi, de la configuration de la maison et de la puissance du produit sans oublier celui de son installation. En ce qui concerne l’achat simple, le tarif moyen en euros varie entre :

  • 600 et 1200 (pour un modèle simple flux) ;
  • 600 et 1700 (pour un modèle simple flux hygroréglable) ;
  • 3500 et 5500 (pour un modèle double flux).

FAQ

Quelle est la consommation électrique d’une ventilation ?

La consommation énergétique d’une VMC est similaire à celle d’une ampoule. Elle tourne entre 40 à 80 watts.

2- Peut-on placer une VMC dans une chambre ?

Il est préférable de ne pas l’installer dans une chambre. A cause du moteur, la VMC peut être bruyante.

Recevez les derniers articles du Guide Des Travaux directement dans votre boite mail !