Comment économiser de l’énergie grâce aux travaux de rénovation énergétique ?7 min de lecture

Accueil > Travaux > Comment économiser de l’énergie grâce aux travaux de rénovation énergétique ?
Ampoule basse consommation économies d'énergie

Réalisez des travaux de rénovation énergétique dans votre domicile constitue un investissement particulièrement rentable et bénéfique à bien des égards. Ils permettent en effet non seulement d’améliorer le confort de l’habitation mais aussi d’économiser de l’énergie (ainsi que sur la facture qui y est liée) tout en réduisant votre impact sur l’environnement. Pour obtenir les résultats escomptés, il vous faudra en revanche prendre en compte certains éléments permettant d’optimiser encore davantage leur impact. Quelles sont les démarches à entreprendre pour réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Voici quelques conseils pour optimiser vos travaux et en tirer le meilleur parti pour votre logement.

Réaliser ses travaux de rénovation énergétique par étape

Avant d’entamer des travaux de rénovation énergétique dans son logement, il est important de respecter un certain ordre dans sa démarche afin de maintenir une certaine cohérence dans les travaux. Ces derniers pourraient en effet ne pas avoir l’effet escompté si un plan d’action précis et cohérent n’est pas respecté. Il n’est, par exemple, pas nécessaire de renouveler le système de chauffage de son logement si l’isolation n’a pas encore été effectuée.

Dans un premier temps, un propriétaire ou un locataire désireux de réaliser des travaux énergétiques dans son logement devra passer par un audit énergétique. Celui-ci aura pour objectif de déterminer les besoins réels en énergie de la maison ou du bâtiment. Il est également important de considérer les parties du logement à rénover car tous les travaux ne n’ont pas le même impact en termes d’efficacité énergétique.Il est par exemple plus intéressant d’isoler ses murs et sa toiture plutôt que son plancher. Pour cause, les murs et la toiture sont à l’origine de 25 à 30 % des déperditions de chaleur, alors que le plancher ne constitue que 7 à 10 %. Des travaux de rénovations énergétiques efficaces s’appuient donc sur le degré de priorité des actions à entamer. 

Les travaux de rénovation à faible potentiel énergétique

À un certain moment, l’État et les autorités compétentes avaient encouragé les foyers à réaliser même les plus petits travaux de rénovation énergétique. Cette campagne était d’ailleurs appuyée par la mise en place des travaux d’isolation à 1 euro. Malheureusement, le résultat final ne s’est pas révélé à la hauteur des attentes placées dans le dispositif avec des contraintes parfois supérieures aux bénéfices attendus (arnaques, conditions d’accès floues, déresponsabilisation à la fin des travaux, etc.).

Afin de rectifier le tir, les pouvoirs publics ont donc pris la décision de transférer la moitié du budget alloué à ce projet vers un nouveau programme. Il s’agit notamment de la campagne de remplacement des chaudières au charbon ou au fioul dans le cadre des primes CEE. Avec cette nouvelle approche, l’État poursuite principalement 2 objectifs :

  • résoudre les soucis de remplacement intempestif « d’opportunisme » en favorisant la réalisation de travaux rénovation globaux.
  • la responsabilisation des ménages.

Des travaux de rénovation couplés pour de meilleures performances énergétiques

Avec la mise en place de la possibilité de réaliser des travaux énergétiques couplés, l’État cherche à pousser les foyers vers une démarche plus globale dans le cadre de leur rénovation énergétique. Ainsi, des aides seront fournies aux particuliers qui souhaitent combiner différents travaux avec des budgets plus ou moins conséquents (par exemple l’installation d’un système de chauffage à énergie renouvelable associé à un dispositif d’eau chaude à énergie renouvelable ou encore l’isolation des murs associée à l’installation d’un système de chauffage à bois, etc.).

Cette démarche a pour objectif de garantir des travaux énergétiques efficaces et effectués dans le bon ordre avec pour appui notamment l’éco-prêt à taux zéro qui s’élève à un montant de 20 000 euros pour la combinaison de 2 bouquets de  travaux et à 30 000 euros pour la combinaison de 3 bouquets de  travaux. Les aides de l’ANAH (Agence National de l’Habitat) encouragent également les ménages à agir dans ce sens en leur offrant la possibilité de bénéficier de la prime Habiter Mieux Sérénité qui est éligible si les travaux effectués contribuent à une amélioration de 25 % des performances énergétiques du logement. Bien entendu, des bouquets de travaux cohérents sont nécessaires pour espérer atteindre ce barème. 

Des travaux de rénovation énergétiques associés à un changement de comportement

Travaux de rénovation énergétique pour économiser de l'énergie

Même si les travaux de rénovation énergétique contribuent grandement à réduire la consommation d’énergie, une étude menée par l’ADEME en 2017 a montré qu’ils n’ont pas permis de changer l’étiquette énergétique de ¾ des foyers ayant réalisé des travaux entre 2014 et 2016. Les causes de ce manque de ce résultat décevant sont nombreuses autant chez les propriétaires que chez les locataires. D’une part, cela peut s’expliquer par une lacune au niveau des travaux réalisés (isolation insuffisante par rapport à la taille du logement notamment). D’autre part, on a également pu constater une augmentation de la consommation des ménages à la suite de l’installation d’un dispositif neuf (nouvelle chaudière à gaz ou isolation des combles) par un certain « abus de confort ». Ce genre de comportement pousse donc les foyers vers une surconsommation énergétique à laquelle plusieurs réponses peuvent être apportées. 

Quelques actions peuvent ntamment être menées afin d’inciter ces ménages à changer de comportement dans le but d’optimiser leur consommation d’énergie.

La mise en place d’un programmateur de chauffage

Programmer son chauffage permet d’ajuster sa température selon les besoins du foyer et selon les différents moments de la journée. L’installation de ce dispositif, en plus d’être peu coûteuse (moins de 100  euros), permet ainsi de réguler le chauffage en fonction du jour et de la nuit en suivant une plage horaire bien précise afin de prévenir le gaspillage d’énergie. 

Une optimisation de l’utilisation de l’eau chaude

Économiser de l’énergie passe également par la réduction de sa consommation d’eau chaude. Pour cause, le ballon d’eau chaude représente un taux considérable de 20 % de la consommation d’énergie du foyer. Afin d’éviter le gaspillage, l’installation de réducteurs de débit d’eau se présente donc comme une excellente alternative et permet d’économiser jusqu’à 30 % d’eau. Pour y parvenir, le dispositif mélange l’eau et l’air sans pour autant altérer le niveau de pression. 

La mise en veille des appareils électroménagers

Optimiser ses appareils électroménagers contribue grandement à réduire sa consommation énergétique annuelle. Même si leur rôle est souvent négligé, ces équipements représente tout de même une part importante de la dépense énergétique sur le long terme. Afin de favoriser les économies d’énergies, l’idéal est donc de procéder à l’installation de prises intelligentes à petits prix qui mettront automatiquement ces appareils en veille en cas d’oubli. Il faut également éviter de placer son réfrigérateur à proximité d’une source de chaleur. 

L’adoption de l’éclairage LED

Étant assez énergivores, les lampes halogènes peuvent être remplacées par des lampes LED ou des lampes fluo-compactes pour économiser de l’énergie. Toutefois, il est également impératif de s’auto-éduquer à éteindre les lumières dans les pièces inutilisées. L’installation de retardateurs peut également être considérée pour rattraper les oublis.

La comparaison des différents fournisseurs d’énergie

La prolifération de nombreux fournisseurs énergétiques sur le marché donne la possibilité aux consommateurs de comparer les différentes offres. En choisissant un fournisseur dont les frais sont largement en dessous du tarif réglementé, ils pourront réaliser des économies considérables tout au long de l’année. De plus, il est désormais relativement facile de changer de fournisseur afin de bénéficier du meilleur forfait avec des démarches désormais réduites à leur plus strict minimum.

Laisser un commentaire