Couverture et Toiture

Toiture couverture maison

Types, entretien et réparations de la toiture et de la charpente

Dans une construction, le premier rempart face aux différentes intempéries n’est autre que la toiture. La pollution, la formation de mousses et lichens sont autant de facteurs nuisibles qu’il convient d’anticiper et de gérer. Ainsi, la couverture, la charpente ou l’isolation ont besoin d’être suivies de près pour assurer une parfaite étanchéité de la maison. Il convient donc de procéder à un entretien régulier de sa toiture afin de prévenir les risques liés à son mauvais état. En effet, les infiltrations, effondrements ou déperditions énergétiques sont des fléaux à éviter à tout prix. Il en va de la pérennisation du confort de l’habitation et de la valeur du bien immobilier.

Entretien de toiture : la rénovation de la charpente

Une charpente, même bien réalisée, n’échappe pas au temps et à l’usure. Pour rallonger sa durée de vie, un traitement minimum est recommandé selon la structure et les matériaux utilisés. Une rénovation est nécessaire pour reprendre une charpente rongée par les champignons, insectes et larves.

Une telle intervention permet de corriger les ruptures mécaniques de la structure ou les décalages de niveau des éléments de couverture. C’est le meilleur moyen de venir à bout d’un défaut d’isolation qui peut causer des surconsommations énergétiques. Le diagnostic doit de préférence être effectué par un professionnel qui sera à même de détecter les signaux d’alerte.

Toutes les réparations ne sont pas en effet réalisables par soi-même, c’est la raison pour laquelle les spécialistes sont indispensables. Grâce à leurs conseils avisés, les propriétaires peuvent obtenir des recommandations sur les mesures à prendre et la façon d’entretenir leurs charpentes. Ils interviennent également en toute sécurité avec les équipements nécessaires pour accéder à des zones périlleuses pour les non-initiés.

Rénovation de charpente

Les types de toiture

Contre l’humidité et les intempéries, le toit permet essentiellement de protéger l’intérieur des habitations. Sa structure et son style dépendent étroitement du bâti en place. Quel que soit le style architectural adopté, les caractéristiques d’une toiture sont les mêmes.

Un toit se doit d’être parfaitement imperméable, léger et offrir une isolation thermique et phonique irréprochable. Chaque type de toit répond donc à un besoin précis.

Le toit en ardoise

Cette matière offre une excellente durabilité et une bonne résistance face aux intempéries. Sa durée de vie peut aller jusqu’à 100 ans et même au-delà. D’un aspect esthétique appréciable, l’ardoise est résistante à la mousse. Néanmoins, ce matériau a un inconvénient, il peut rouiller.

Avec des teintes qui oscillent entre le noir et le noir bleuté, les toits en ardoise accordent une bonne isolation thermique. Ces toits possèdent un véritable avantage, ils sont recyclables, mais plutôt fragiles.

Toit en ardosie

Le toit végétalisé

Ce type de toiture désigne un aménagement de plantations sur un toit en l’occurrence en béton. Un système d’étanchéité et d’évacuation de l’eau approprié est installé pour en assurer la viabilité. Considéré comme écologique, c’est un moyen esthétique qui sert à réexploiter les eaux de pluie.

Les toits verts présentent l’avantage d’être respectueux de l’environnement. Un soin particulier doit toutefois être accordé à leur mise en place. Ils exigent un entretien conséquent afin de ne pas endommager la membrane imperméable du toit. Leur durée de vie varie en fonction de la manière dont ils sont entretenus et du climat dans lequel ils évoluent.

Le toit en métal

Les principales caractéristiques du métal sont son étanchéité et sa résistance. De plus, la mousse ne peut pas y proliférer. Plusieurs options de métal sont envisageables : zinc, bac acier… selon le goût et les réglementations en vigueur. Leur durée de vie peut atteindre 30 ans lorsqu’ils sont bien réalisés et entretenus.

Ajoutés à cette longévité, les bardeaux métalliques offrent l’avantage d’être beaucoup plus légers et résistants aux intempéries. Que ce soit pour les toitures à forte pente ou celles à faible pente, le métal s’adapte aisément. Il s’intègre aussi à tous les types d’architecture.

Le toit en shingle

Comme l’ardoise, le shingle est constitué de fibre de verre avec une couverture de bitume. Sa facilité d’installation et son coût relativement bas ont fait de ce type de toiture une alternative très prisée.

Manifestant une résistance intéressante au feu, il est adapté à toutes les pentes. Ce type de toit est tout de même difficile à réparer et peut présenter des défauts dans des conditions météorologiques extrêmes. Il a une durée de vie courante de 25 ans.

Le toit en bois

L’aspect esthétique de ce toit constitue sa particularité la plus appréciée. D’une durée de vie moyenne, ce matériau est relativement durable, écologique, léger et isolant. Le bois est une bonne alternative pour couvrir sa maison. Bien installés et entretenus, les toits en bois durent environ 25 ans.

Réparation fuites et étanchéité toiture

Une toiture a besoin d’une vérification constante et une rénovation doit être prévue au moins tous les 10 ans. Le bois est souvent sujet aux insectes, mousses et lichens qui peuvent aisément se développer. Les autres matériaux présentent également leurs signes d’usure. Pour ne pas nuire à la solidité, l’étanchéité et l’isolation du toit, des mesures doivent être prises.

Entretien toiture

Entretien de toiture : le nettoyage de gouttières

Les gouttières doivent être entretenues au moins une fois par an. L’idéal est de réaliser la tâche à l’automne, avant le début des grandes pluies. Une gouttière en bon état est gage de durabilité de la toiture. Il est donc important d’en vérifier l’état afin de prendre les mesures idoines.

Un spécialiste est conseillé pour effectuer le nettoyage des gouttières pendant un démoussage par exemple. Les professionnels offrent généralement ce service pendant les travaux de rénovation ou d’isolation d’une maison.

Démoussage de toiture

Pour entretenir un toit, il est recommandé de procéder à un nettoyage et à un démoussage deux fois par an. Ces tâches permettent d’éliminer les mousses, lichens et autres végétaux qui s’y accumulent et peuvent détériorer la couverture ou la structure du toit. Une accélération de sa dégradation engendre des fuites voire d’autres désagréments encore plus importants.

La méthode manuelle (jet d’eau haute pression) est la plus utilisée pour ce type de tâche. Il est toutefois nécessaire de commencer par un sérieux nettoyage des gouttières. Il permettra de les débarrasser des débris susceptibles de les boucher.

FAQ :

Combien coûte une rénovation de toiture ?

Le prix de réhabilitation d’une toiture (avec charpente) varie entre 180 et 280 € pour chaque mètre carré. Pour une toiture de 60 m², le budget à prévoir doit dépasser les 10 000 euros.

Comment économiser de l’énergie en rénovant une toiture ?

Solliciter les services d’un spécialiste pour diagnostiquer gratuitement votre demeure. Les conclusions de son analyse détermineront la conduite à adopter.

Les derniers articles :

Recevez les derniers articles du Guide Des Travaux directement dans votre boite mail !