Tiny house : le phénomène des micro-maisons nomades

Tiny house

Au cours de notre vie, nous ressentons parfois le désir ou de nous retirer de la masse et de prendre du temps pour nous. Ce besoin est souvent difficile à assouvir lorsque vous vivez en ville mais peut désormais être plus facilement atteint grâce au nouveau concept tendance des « micro-maisons ». Ces mini-maisons sont en effet déplaçables où bon vous semble et vous permettent de vous sentir chez vous quel que soit l’endroit où vous envisagez de prendre vos quartiers. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la tiny house à travers cet article.

Qu’est-ce qu’une tiny house ?

Une tiny house est une traduction anglaise de « micro maison » qui fait allusion à une architecture prônant la simplicité et la sobriété volontaire par l’habitation dans de petites maisons. Ces logements étaient prévus à la base pour des zones sinistrées, mais elles ont connu plus tard un intérêt plus large. En effet, ces maisons ont été utilisées par la suite pour pallier le problème de la réduction de la taille d’une maison unifamiliale.

La tiny house est désormais utilisable à des fins variées. Par ailleurs, il est important de ne pas confondre une Tiny house et un mobil-home.

Quelle différence entre une Tiny house et un mobil-home

Une tiny house et un mobil-home sont semblables par certains aspects, mais ne sont pas totalement identiques. En effet, le mobil-home n’a pas vocation à bouger et est conçu pour durer dans le temps. Les matériaux utilisés pour la construction d’un mobil-home sont généralement inférieurs à ceux utilisés pour la construction d’une tiny house. La tiny house est donc beaucoup plus durable dans le temps que le mobil-home. De plus, les mobil-homes sont construits généralement à des fins publiques ou pour des résidences temporaires (résidences de tourisme notamment) alors qu’une tiny house est personnelle et privée.

Quelle législation pour une tiny house ?

La construction, l’entretien ainsi que l’installation d’une tiny house passe par le respect de certaines normes règlementaires.

Tiny house chambre

Règlementation

La tiny house est construite pour être parfois déplacée. En effet, le déplacement d’une tiny house sur la route nécessite un certain nombre de restrictions. Par exemple, pour avoir l’accès à la circulation sur autoroute d’une tiny house et sa remorque, il faut que le poids total soit de 3 500 kgs au maximum et d’une largeur de 2,55 m. La hauteur doit être aussi inférieure à 4,3 m ce qui permet de passer aisément sous les ponts.

Le type de permis autorisé pour conduire une tiny house sur la route est un permis B, un permis BE ou une formation B96 en raison du poids élevé de l’ensemble.

Pour le stationnement d’une tiny house, il existe également des restrictions. En effet, la tiny house étant une micro maison, les règles de stationnement sont les mêmes que pour une caravane de loisir. Une tiny house peut alors stationner sur une propriété privée. Il peut s’agir d’un terrain privé qui vous appartient ou celui d’une personne que vous connaissez. La seule restriction réside dans le fait que vous ne pouvez pas rester installé sur un terrain plus de 3 mois. Au-delà d’une période de 3 mois, vous devez alors faire une déclaration de déménagement ou demander une permission à la mairie.

Assurances

La tiny house est une habitation mobile qui nécessite de ce fait dans l’idéal une double assurance. Elle doit être assurée en tant que véhicule mobile, car elle est déplaçable et peut être tractée. Elle doit être également assurée comme une habitation.

En effet, lorsque la tiny house est sur la voie, elle doit être considérée comme une caravane de loisir au même tarif donc qu’une assurance voiture. Si vous n’envisagez de la déplacer, l’assurance auto ne sera en revanche pas obligatoire.

Tiny house : les avantages et inconvénients

Plusieurs avantages et inconvénients sont rattachés à la possession d’une tiny house.

Mini maison

Le budget

L’avènement des tiny house permet de disposer d’un logement mobile à des prix relativement abordables. Le budget global de construction d’une tiny house est relativement plus accessible que le coût de construction d’une maison classique.

La mobilité

C’est la raison majeure pour laquelle de nombreuses personnes optent pour la tiny house. Ils ont désormais la capacité d’emmener avec eux leur mobilier ainsi leurs effets personnels avec eux partout où ils le souhaitent. Il faut noter cependant que les déplacements sont conditionnés par un certain nombre de règles.

L’autonomie

Si l’indépendance a toujours été votre priorité, la tiny house fait figure de solution d’habitation idoine pour s’isoler loin du marasme urbain notamment. En revanche, l’emplacement choisi pour la tiny house doit permettre de maintenir un confort minimal et de subvenir aux besoins des habitants. Des sources d’électricité, d’eau ou la proximité de dispositifs de traitement des eaux usées sera nécessaire pour envisager d’installer votre tiny house plus ou moins durablement.

L’aménagement

La surface à entretenir dans une tiny house est généralement plus petite que celle que vous devriez aménager dans une maison entière. C’est notamment un moyen de faire moins de dépenses énergétiques dans un espace plus restreint mais plus conforme à vos idéaux et vos aspirations.

Les inconvénients

Comme toute installation, la tiny house ne possède pas que des avantages, elle a également des inconvénients dont notamment :

  • La vie solitaire ;
  • La solidité affectée sur le long terme ;
  • L’autonomie relative ;
  • Un espace parfois restreint ;
  • Des dimensions relativement limitées ;
  • Un poids limité ;
  • Une traction compliquée ;
  • Des difficultés de stationnement.

Quels matériaux privilégier pour construire une tiny house ?

Bien que les standards de construction des tiny houses soient en perpétuelle évolution, le bois reste le matériau le plus utilisé pour la construction d’une tiny house. Il est en effet adapté, résistant et modulable au besoin pour cette construction.

Quelques conseils pour une tiny house confortable

  1. Aménager une cuisine fonctionnelle
  2. Faire entrer la lumière avec de grandes fenêtres
  3. Adopter une décoration minimaliste
  4. Optimiser chaque espace pour le rangement
  5. Aménager une chambre grâce à une mezzanine
  6. Installer des sanitaires écoresponsables
  7. S’inspirer des blogs et des réseaux sociaux

Crédits photos : Albert13377, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons et JaHesse, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

FAQ

Combien coûte une tiny house ?

Une tiny house coûte environ 29 000 à 32 000 euros.

Où garer une tiny house ?

Les campings ou les parcs résidentiels sont les mieux adaptés pour installer une tiny house.

Laisser un commentaire