Rénovation d’une chambre parentale7 min de lecture

Accueil > Aménagement > Rénovation d’une chambre parentale

Une chambre parentale ou suite parentale est une pièce de la maison réservée aux parents. Celle-ci se compose généralement d’une chambre à coucher, d’une salle de bains et d’un espace de rangement ou d’un dressing. Le principe d’une chambre parentale repose sur le fait que chaque partie de la pièce soit accessible sans avoir à traverser un couloir ou une autre partie de la maison. À bien des égards, la rénovation d’une chambre parentale comporte de nombreux avantages, mais nécessite une certaine préparation.

Chambre parentale

Pourquoi rénover la chambre parentale ?

Rénover sa chambre parentale peut être considéré comme un gros budget. Pourtant, c’est un excellent investissement sur le long terme, notamment pour les familles ayant des enfants en bas âge. Pour cause, la salle de bains est un élément par défaut d’une suite parentale. En effet, avoir une pièce d’eau supplémentaire est un atout non négligeable. Par exemple, elle évite aux parents de se déplacer la nuit et de réveiller les enfants et permet de gagner du temps pour se préparer à sortir en famille.

D’un autre côté, la rénovation de la chambre parentale permet d’avoir plus de rangements pour alléger les autres pièces. Dans la plupart des cas, une suite parentale doit posséder un dressing ou un coin dédié pour les rangements. La présence d’une chambre parentale dans une maison lui fournit de la plus-value à la revente. Sur le marché de l’immobilier, une maison équipée d’une chambre parentale spacieuse et parfaitement aménagée est souvent recherchée par les jeuness parents et vaudra donc beaucoup plus cher.

Par ailleurs, lorsqu’on aménage une suite parentale, il est possible de procéder à une modernisation de la pièce. À cet effet, on pourra notamment songer à une salle de bain tendance, des éclairages modernes ou même une verrière en guise de cloison pour séparer la chambre de la salle de bain.                          

Comment optimiser l’espace dans une pièce parentale ?

La rénovation d’une chambre parentale requiert de la préparation et la mise en place d’un projet détaillé. Avant d’entamer les travaux (qui peuvent être assez onéreux), il faudra déterminer la superficie idéale pour une chambre parentale et répartir les fonctionnalités dans la pièce. En moyenne, cette pièce dédiée devra faire entre 12 et 15 m2. Mais pour un espace de vie plus pratique et plus confortable, l’idéal est de prévoir une chambre allant de 15 à 20 m2.   

Considérer le côté technique

Avant d’entamer la décoration, il est important de se concentrer sur l’aspect technique de la pièce. Dans le cas de la rénovation d’une chambre parentale, il faudra considérer quelques paramètres comme l’arrivée et l’évacuation d’eau, l’installation électrique, et même l’emplacement des murs. Si un mur doit être démoli pour permettre la rénovation de la suite, il faudra s’assurer qu’il ne s’agisse pas d’un mur porteur.

De même, si on prévoit une douche à l’italienne pour la salle de bain, il faudra vérifier que la pente soit suffisante ou élever la salle d’eau dans le cas contraire. Cette dernière devra aussi être équipée d’une VMC pour assurer l’aération de la suite parentale et prévenir les mauvaises odeurs et l’excès d’humidité. D’ailleurs, une chambre parentale constamment humide pourrait endommager le contenu du dressing.    

Agencer correctement l’espace

Étant donné qu’une suite parentale rassemble plusieurs fonctionnalités dans une seule pièce, l’organisation de l’espace sera un critère important pour garantir un environnement agréable et fonctionnel. Durant la rénovation d’une chambre parentale, il sera possible de la cloisonner pour la répartir. Bien sûr, cette option dépendra du goût des propriétaires, de la taille de la pièce et du budget alloué aux travaux. Pour délimiter la suite, il sera possible d’utiliser :

  • Une verrière
  • Des panneaux en bois
  • Un mur
  • Des meubles

Il existe également différentes façons de séparer les fonctionnalités lors de la rénovation d’une chambre parentale. Elle pourra notamment être :

  • Ouverte : il n’y a aucune séparation entre les coins dédiés de la chambre. Bien que peu coûteuse, cette solution risque d’impacter négativement le confort et l’esthétique de la pièce.
  • Semi-cloisonnée : cette méthode consiste à délimiter la pièce à l’aide d’une cloison sous forme de panneau. En plus d’être pratique et décorative, cette technique n’est pas encombrante.
  • Demi-cloisonnée : ce type de cloison permet d’installer des séparations dans la chambre parentale sans influencer son éclairage. C’est la solution idéale pour préserver son intimité.
  • Cloisonnée sans porte : dans ce cas de figure, toutes les fonctionnalités de la pièce seront séparées par une cloison. Par contre, ces dernières ne disposeront pas de porte pour faciliter les passages d’un coin à l’autre.
  • Fermée : ici, ce sont des murs qui viendront séparer tous les espaces de la pièce. Des portes battantes ou coulissantes seront installées pour permettre la communication entre chacun d’eux. Ce type d’aménagement convient parfaitement aux couples n’ayant pas les mêmes habitudes de vie. Ainsi, les activités de l’un ne perturberont pas le sommeil de l’autre.

Pour la rénovation de sa pièce parentale, il est préférable de ne pas allier plus de 3 pièces en une seule. Surchargez la pièce risque de réduire considérablement son ergonomie ainsi que l’espace vivable.

FAQ

Quel budget pour la rénovation d’une chambre parentale ?

La rénovation totale d’une chambre parentale comporte de nombreux travaux. Pour cela, il faudra compter l’électricité (entre 300 et 800 euros), le mobilier (entre 1000 et 5000 euros) et la décoration (entre 300 et 2000 euros). Au final, le coût total des travaux s’élèvera en moyenne à 10 000 euros.

Quelle couleur pour une suite parentale ?

Une suite parentale est avant tout un lieu de détente et de repos. Afin qu’elle puisse répondre à ces besoins, la pièce devra arborer des teintes claires ou neutres. Pour une chambre à coucher, la couleur la plus indiquée est le bleu. Celle-ci favorise l’apaisement et une meilleure qualité du sommeil.

Petites astuces

Pour une suite parentale agréable à vivre, il est important d’y ajouter des petits éléments chaleureux et décoratifs comme des tapis, des coussins, des bibelots ou même des tableaux. Il ne faut pas non plus oublier d’habiller ses fenêtres avec des rideaux ou des stores. Pour les murs, il vaut mieux éviter les teintes foncées qui donnent l’impression de minimiser l’espace.

Laisser un commentaire