Sèche-serviette

Accueil > Rénovation salle de bains > Sèche-serviette
Sèche-serviette salle de bain

Types, installation, fonctionnement et prix d’un sèche-serviette

Que ce soit à cause d’une humidité constante ou du matériau utilisé pour le revêtement des murs et du sol, la salle de bain est régulièrement une pièce très froide. Cette fraîcheur est d’autant plus pénible en hiver ou lorsque les températures commencent à baisser à la tombée de la nuit. Ainsi, afin de stabiliser la température de sa salle d’eau, l’installation d’un sèche-serviette est vivement recommandée. Toutefois, choisir un équipement adapté à ses besoins implique la prise en considération de certains paramètres. Découvrez comment choisir l’appareil adapté à vos besoins et à votre salle d’eau.

Que faut-il savoir sur l’installation de cet équipement ?

Avant d’installer cet équipement dans sa salle de bain, il est important de consulter les normes de sécurité de l’appareil choisi. Il ne faut pas oublier que cet équipement est un dispositif électrique qui sera installé dans une pièce constamment sujette à l’humidité. Les risques d’accident domestique sont donc beaucoup plus élevés dans le cas d’un équipement inadapté.

Ainsi, au moment de l’achat, il est préférable de choisir des modèles de classe II et avec un IP (Indice Protection) supérieur ou égal à 44 afin qu’il soit immunisé contre les éclaboussures. 

Une fois les normes vérifiées et respectées, la mise en place de l’appareil dans sa salle de bains est relativement simple, mais nécessite tout de même l’utilisation de quelques outils. Il faudra notamment :

  • Placer les fixations
  • Effectuer les branchements (à une source d’électricité ou à une chaudière)
  • Fixer l’appareil sur les fixations
  • Tester son appareil en le branchant à une source d’alimentation

Au moment de l’installation, il est également important de mesurer la distance qui sépare le sèche-serviette de la douche ou de la baignoire afin de vérifier le volume de sécurité de la pièce. Ce dernier doit notamment être conforme à la norme NF C 15-100 qui est relative aux équipements électriques de salle de bain. 

Quels sont les différents types de sèche-serviettes ?

Actuellement, il existe 3 modèles qui s’adaptent aux besoins et aux préférences des utilisateurs, notamment :

  • Le sèche-serviette électrique : qui peut encore être divisé en plusieurs sous-catégories, à savoir le sèche-serviette rayonnant, le sèche-serviette avec fluide caloporteur, le sèche-serviette à inertie sèche et le sèche-serviette électrique soufflant. 
  • Le sèche-serviette à eau : qui fonctionne grâce à la puissance de la chaudière et s’éteindra donc en même temps que cette dernière.
  • Le sèche-serviette mixte : qui est un croisement entre le sèche-serviette électrique et le sèche-serviette à eau. En d’autres termes, ce modèle fonctionne à l’aide de la chaudière, mais dispose également d’une résistance électrique en cas d’arrêt du système de chauffage.

Il est également possible de choisir le matériau de l’appareil selon ses goûts et son budget, les modèles existants étant en acier, en aluminium et en inox

Quel est le prix d’un sèche-serviette ?

Le prix de cet équipement varie selon le modèle et selon la qualité du modèle choisi. Toutefois, les tarifs pratiqués sont généralement les suivants :

  • Sèche-serviette électrique : les prix varient entre 60 et 150 euros pour un appareil en entrée de gamme, entre 150 et 350 euros en milieu de gamme et entre 350 et 1000 euros pour un modèle haut de gamme.
  • Sèche-serviette à eau : les prix varient entre 70 et 1300 euros pour les modèles moyens de gamme et de luxe.
  • Sèche serviette mixte : les prix varient entre 100 et 1500 euros pour des appareils de qualité premium.

Le coût de l’appareil varie également selon le matériau utilisé, les modèles en inox étant les plus convoités et les plus chers. 

À retenir

Avant d’installer cet équipement dans sa salle de bain, il est important de déterminer si la puissance de l’appareil est capable de chauffer correctement la pièce en considérant que 100W correspond à 1 m2

FAQ

À quoi sert un sèche-serviette ?

En plus de garder les serviettes bien au chaud, cet appareil contribue également à stabiliser la température de la salle de bain. Par défaut, l’appareil est réglé à 21°. Toutefois, pour un maximum de confort, il est possible de le régler à 23 ou 24°.

Quelle est la consommation énergétique d’un sèche-serviette ?

En moyenne, un modèle électrique consomme entre 0,6 et 0,10 kWh. S’il est allumé toute l’année à raison d’environ 2 h par jour, les dépenses énergétiques s’élèvent à environ 530 kWh. 

Recevez les derniers articles du Guide Des Travaux directement dans votre boite mail !