Eclairage de salle de bain

Accueil > Electricité > Électricité > Eclairage > Eclairage de salle de bain
Eclairage de salle de bain

Règles, types de luminaires et erreurs à éviter pour un éclairage de salle de bain

Comme pour toutes les autres pièces de la maison, la salle de bain mérite également toute l’attention en termes d’éclairage. Aussi bien fonctionnel qu’esthétique, l’éclairage est un détail important à mettre en avant dans une salle de bain. Illuminer correctement une salle d’eau apporte en effet du style dans cette pièce épurée. Pour réussir l’éclairage de la salle de bain, un certain nombre de points sont à prendre en compte. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’éclairage de salle de bain.

Quelles règles pour un éclairage de salle de bain ?

La salle de bain est une pièce très fréquentée de la maison. Pour permettre douche, brossage de dents, maquillage, démaquillage, la luminosité doit y être optimale. Pour cela, plusieurs règles doivent être respectées. Parmi ces règles figure le nombre de points lumineux. Il faut en effet savoir que l’éclairage d’une salle de bains nécessite deux points lumineux à savoir une luminosité diffuse pour l’éclairage général et une luminosité homogène.

La salle de bain doit de plus être éclairée en toute sécurité. Elle doit pour cela suivre les normes de sécurité en vigueur pour les installations électriques dans les pièces humides (norme électrique NFC 15-100). Celle-ci prévoit des règles spécifiques selon trois volumes de sécurité définis :

  • La zone 0 qui interdit l’installation de luminaire dans un endroit qui présente de l’eau et qui risque de causer une électrocution (baignoire, douche) à l’exception des appareils à piles (équipements IPX7 + TBTS 12V).
  • La zone 1 qui est également soumise à de fortes restrictions (du volume 0 jusqu’à 2,25 m en hauteur) et qui nécessite des équipements de type IPX5.
  • La zone 2 qui ne pose aucune contrainte pour l’installation et autorise l’installation d’équipements de type IPX4.

Quels sont les différents types d’éclairage pour une salle de bains ?

Chaque zone de la salle de bain doit être éclairée de manière adaptée, particulière et dans le respect des normes de sécurité. Pour la salle de bain, il existe trois types d’éclairage :

  • l’éclairage ambiant
  • l’éclairage ciblé
  • l’éclairage complémentaire

L’éclairage ambiant est un éclairage général qui illumine toute la salle de bain. Il peut s’agir d’un plafonnier ou d’un luminaire sur rail. L’éclairage ciblé, quant à lui, consiste à s’attarder sur une zone bien précise de la pièce. Il peut servir à illuminer un miroir, la douche ou la baignoire ainsi que l’espace buanderie. Elément plus décoratif, l’éclairage complémentaire est surtout destiné à enjoliver la salle de bain pour lui donner plus de caractère.

Quels types de luminaires privilégier pour un éclairage de salle de bains ?

Bien plus qu’un simple dispositif d’éclairage, la présence de luminaires dans la salle de bain donne du cachet à celle-ci. Les luminaires se déclinent désormais en plusieurs types. Ils diffèrent en fonction de leur utilisation. Il existe des luminaires qui servent à la fois d’éclairage de salle de bain et d’objets de décoration. Il s’agit notamment des luminaires suspendus à une corde, une chaîne ou un câble. Des luminaires plus ciblés peuvent également fixés sur les côtés d’un miroir. On peut notamment penser à l’abat-jour, au verre transparent ou encore au verre givré coloré ou à motif.

Les erreurs à éviter pour un éclairage de salle de bains

En tant que véritable espace à vivre dans la maison, la salle d’eau se doit d’être illuminée convenablement au vu notamment du nombre de passages quotidiens dans cette pièce. L’éclairage constitue en effet un élément indispensable au confort des occupants. Son choix, mais également son utilisation doivent être pensés en amont.

Certains équipements lumineux sont ainsi proscrire pour un éclairage de salle de bains. On peut notamment penser aux lampes halogènes et à incandescence. Aussi, le choix d’ampoules trop jaunes ou à une température de Kelvin chaude comprise entre 3000 et 3500 kelvins est à éviter. Enfin, ne prévoir qu’un éclairage salle de bain fonctionnel est aussi une erreur fondamentale. Une salle de bains a en effet besoin de plusieurs points lumineux selon les différents usages qui peuvent être faits.

FAQ

Quel style pour l’éclairage d’une salle de bain ?

Aujourd’hui, les styles d’éclairage salle de bain sont extrêmement variés. Les styles design et modernes sont plus dans l’air du temps. Parmi les éclairages modernes figurent notamment les plafonniers LED.

Quelle source d’éclairage principale utiliser dans la salle de bain ?

Pour l’éclairage principal dans la salle de bain, les plus plébiscités sont les ampoules LED ou GU10. Pour une hauteur de plafond standard, il est d’ailleurs conseillé d’installer des sources lumineuses d’environ 7 W et orientables.

Recevez les derniers articles du Guide Des Travaux directement dans votre boite mail !