Comment repeindre sa salle de bain soi-même ?

Repeindre sa salle de bain

La salle de bain est, comme la cuisine, une pièce bien spécifique avec des particularités dont il faut tenir compte lorsqu’on envisage de la repeindre soi-même. Elle est en effet particulièrement soumise aux variations de température et à l’humidité via l’évaporation engendrée notamment par la prise quotidienne de douches. Que l’on envisage de construire, rafraîchir ou simplement relooker sa salle d’eau par ses propres moyens, voici tous les conseils à suivre pour repeindre sa salle de bain soi-même.

1/ Etablir le bon diagnostic avant de repeindre sa salle de bain

Avant même d’acheter votre peinture, il va vous falloir faire un état des lieux des murs. Il conditionnera en effet à la fois le type de peinture que vous allez choisir mais permettra aussi d’éviter toute mauvaise surprise.

Vérifier l’aération de la pièce.

En tout premier lieu, vérifiez que votre pièce est saine, c’est-à-dire qu’elle est en capacité d’absorber l’humidité inhérente à ce type de pièce. Regardez si vous ne constatez pas de traces de moisissures ou de salpêtres apparentes sur les murs et dans les recoins. 
Si c’est le cas, c’est le signe d’une ventilation insuffisante, d’infiltrations extérieures ou de fuites
Contactez un professionnel pour solutionner ce problème avant même d’entreprendre tout travail, qui serait de toute façon réduit à néant par la condensation.

Vérifier l’état des surfaces à rafraichir.

Quelles que soient les surfaces que vous envisagiez de repeindre (mur, carrelage, moulures ou même briques), assurez-vous qu’elles soient bien lisses et parfaitement propres pour recevoir plusieurs couches de peinture. 
Si tel n’est pas le cas, envisagez un dépoussiérage préalable ainsi qu’un lavage des murs et du plafond. Pensez à reboucher les éventuels anciens trous et les potentielles fissures. 
Enfin, pour le cas spécifique du carrelage, prévoyez de poncer la surface pour la rendre totalement lisse et éviter ainsi que la peinture n’adhère pas sur la faïence.

2/ Choisir une peinture de salle de bain adéquate.

Maintenant que vous avez identifié les éventuels freins à une bonne application de la peinture et préparé l’ensemble des surfaces, vous pouvez vous pencher sur le vaste sujet du choix de la peinture. 
Et là encore, la salle de bain est une pièce trop sensible pour se permettre des économies, on ne lésine pas sur la qualité !

Peinture salle de bain

Quelles caractéristiques pour la peinture d’une salle d‘eau ?

La peinture que vous allez choisir devra résister à l’eau évidemment mais pas seulement. Les variations de température provoquent également humidité et condensation.
De plus, la salle de bain est le lieu où l’on utilise de nombreux produits de beauté plus ou moins gras (shampoing, dentifrice, maquillage, gel, laque etc) sans oublier les détergents ou autres produits nettoyants.

De nos jours, c’est la peinture acrylique spéciale salle de bains qui tient le haut du pavé puisqu’elle est à la fois résistante à l’humidité et aux variations de température (à condition de ne pas opter pour le bas de gamme), inodore et sèche rapidement.
Elle a remplacé la peinture glycero, pourtant aussi efficace mais très toxique et peu écologique. Les peintures naturelles ou bios à base d’huile de soja ou de lin ont récemment fait leur apparition dans les rayons. Réputées sans produit toxique, elles sont évidemment bien plus chères.
Enfin, sachez qu’il existe une peinture spécifique pour carrelage mural qui répond à toutes les caractéristiques évoquées plus haut à condition d’appliquer plusieurs couches.

Choisir l’aspect de la peinture en fonction de votre pièce.

Pour l’aspect final de la peinture, vous avez le choix entre la finition mate, la finition satin et la finition brillante
Préférez généralement la finition satin pour les murs qui offre l’avantage de moins retenir les poussières et de mieux refléter la lumière. La finition mate sera elle plutôt réservée pour le plafond. En ce qui concerne le choix de la couleur, tout dépendra bien sûr de vos goûts mais aussi de la luminosité de votre pièce. 
Dans l’ensemble, optez plutôt pour des tons clairs qui permettent d’agrandir l’espace et d’illuminer la pièce. 
Et pourquoi pas opter pour des tons bicolores qui amèneront de la personnalité à votre salle d’eau ?

3/ L’application de la peinture dans la salle de bain.

Commencez par délimiter les zones à peindre avec du ruban adhésif (notamment si vous optez pour des tons bicolores) et protégez les prises de courant et la robinetterie de la même façon. Utilisez une bâche de protection pour couvrir le sol et la baignoire.

Avant d’entamer la première couche, n’oubliez pas de bien mélanger votre pot afin d’obtenir une couleur homogène sur l’ensemble de la surface à peindre. 
A l’aide d’un pinceau fin, commencez par peindre les angles des murs, autour du lavabo et autour de la baignoire. 
Utilisez ensuite le rouleau chargé de peinture sur les surfaces à peindre en prenant soin de croiser les passages pour obtenir un rendu uniforme. Laissez sécher la première couche puis entamez la deuxième couche en utilisant les mêmes procédés. 
Laissez à nouveau sécher et vous pourrez ensuite détacher le ruban adhésif et retirer les bâches. 
Vous n’avez plus qu’à admirer le résultat !

Laisser un commentaire