RE2020 : quel impact sur les normes d’isolation par l’extérieur ?

6 min de lecture

Que faut-il savoir sur les nouvelles normes d’isolation par l’extérieur de la RE2020 ?

Isolation par l'extérieur RE2020

L’isolation thermique ou ITE connaît actuellement un véritable succès auprès de foyers souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. Si cette méthode était encore peu utilisée dans les années 2000, la RT2012 se présentait comme une révolution en appuyant la résistance thermique favorable à l’ITE dans la construction de nouveaux logements. D’ailleurs, la RE2020 n’est qu’un prolongement de cette dernière. Quel genre de changements la RE2020 apporte-t-elle réellement ? Quels seront les impacts sur l’ITE et quels seront les matériaux utilisés ? Voici ce qu’il faut savoir sur la réaliser d’une isolation extérieure dans la perspective de la RE2020.

La RE2020, qu’est-ce que c’est ?

La RE2020 est une nouvelle norme d’isolation thermique qui a été élaborée pour réduire la consommation énergétique d’un logement ou d’un immeuble. Elle concerne autant l’isolation par l’extérieur que par l’intérieur. L’objectif de cette réglementation est donc d’améliorer le confort phonique et thermique des occupants d’un édifice, de réduire les déperditions de chaleur et d’alléger la facture liée à la consommation énergétique des foyers, le tout par le biais d’un processus écologique.

La RE2020 fait suite à la RT 2012 qui a été instaurée au terme du Grenelle de l’Environnement. Cette dernière prévoyait d’instaurer de nouvelles normes afin de transformer les nouvelles constructions en bâtiments de basse consommation (BBC). La RE2020 met également l’accent sur une réglementation plus stricte sur l’isolation des bâtiments neufs et ceux qui font l’objet d’une rénovation. Ce dernier point constitue d’ailleurs un axe où la plupart des efforts d’optimisation seront concentrés. 

Quels sont les points forts d’une ITE ?

D’une part, l’isolation par l’extérieur peut être effectuée avec des matériaux isolants posés sous enduit, qu’il soit lourd ou léger. L’opération sera réalisée par le biais de sous bardages ventilés et permettra également de corriger les irrégularités d’une façade par la même occasion. 

D’autre part, cette méthode d’isolation présente également deux grands atouts, à savoir :

  • La possibilité d’obtenir une isolation homogène tout en éliminant les ponts thermiques grâce à une rénovation par la façade.
  • Une économie de surface habitable conséquente par rapport à une isolation par l’intérieur

RE2020 : ce qu’elle apporte de plus par rapport à la RT 2012

La RE2020 n’est autre que le prolongement et l’amélioration de la RT 2012. Elle contribue donc à renforcer les mesures qui ont déjà été appliquées jusque-là, notamment :

  • Une baisse conséquente des dépenses énergétiques des logements : si la balance énergétique des bâtiments à basse consommation énergétique BBC) était de 50 kWh/m2/an, l’objectif est désormais de 0 kWh/m2/an
  • La mise en place de bâtiment à énergie positive (BEPOS) : la RE2020 a pour objectif d’offrir un bilan thermique positif aux logements en leur donnant la possibilité de produire plus d’énergie qu’elles n’en dépensent et en se basant sur le modèle des maisons passives. 
  • Un budget conséquent pour les constructions neuves : étant donné que ces dernières feront l’objet d’une optimisation énergétique (installation d’équipements plus performants) qui auront pour objectif de réduire les besoins énergétiques des foyers.
  • Un système de chauffage fonctionnant avec des énergies renouvelables : telles que l’énergie solaire, le bois ou la pompe à chaleur.
  • L’utilisation d’isolants plus épais : avec une taille allant de 100 mms à 300 mms

Quelles sont les nouvelles normes de l’ITE ?

Avec la mise en place des BEPOS (bâtiment à énergie positive), les critères en matière de résistance thermique ont été revus. À titre de rappel, la résistance thermique (R) se traduit par la difficulté que rencontre la chaleur avant de pouvoir traverser une paroi, et donc d’atteindre un logement. Celle-ci dépend notamment de l’épaisseur du matériau isolant employé et du coefficient de conductivité thermique. À cet effet, plus les performances isolantes dudit matériau seront élevées, plus la résistance thermique sera importante. 

La RE2020 a donc revu les différents niveaux de résistance thermique imposés pour chaque partie d’un logement faisant l’objet d’une ITE. Les nouvelles valeurs sont les suivantes :

  • Isolation du sol : Une résistance thermique supérieure ou égale à 5 kWh/m2/an si elle était de 4 kWh/m2/an
  • Isolation des murs : une résistance thermique supérieure ou égale à 5 kWh/m2/an si elle était de 4 kWh/m2/an
  • Isolation des combles : une résistance thermique supérieure ou égale à 10 kWh/m2/an si elle était de 8 kWh/m2/an

Si le matériau isolant utilisé est trop conducteur et que l’indice de résistance thermique de l’installation est inférieur au barème imposé, il est possible de superposer les couches jusqu’à l’atteinte de la valeur souhaitée. 

Quels sont les isolants préconisés par la RE2020 pour l’ITE ?

Le choix de l’isolant adapté pour réaliser une isolation par l’extérieur s’appuie sur de nombreux paramètres, dont notamment :

  • L’épaisseur du matériau, qui doit être fin;
  • Sa capacité à filtrer les rayons du soleil;
  • L’apparence extérieure du logement (façade).

À cet effet, la RE2020 recommande l’utilisation des matériaux isolants biosourcés qui répondent à la fois à ces critères et aux nouvelles normes, à savoir :

  • La balle de riz;
  • La paille de blé;
  • La laine de mouton;
  • Le liège;
  • Le liège expansé;
  • La ouate de cellulose;
  • La fibre de bois etc.

Les nouvelles réglementations de la RE2020 considèrent également le bilan carbone (ratio économie/performance) ainsi que le cycle de vie de l’isolant utilisé, de sa production jusqu’à son usure. À cet effet, il a été prouvé que le polystyrène pouvait aisément remplacer les matériaux biosourcés en tant qu’isolant grâce à sa consommation énergétique minime et à son aspect recyclable. En plus d’un souci de réduction de consommation, la RE2020 n’omet pas la durabilité et l’empreinte carbone des isolants qui ont été sélectionnés dans le cadre d’une isolation par l’extérieur. Cette nouvelle législation encourage également l’utilisation de produits locaux. 

Laisser un commentaire