Autonomie à domicile : comment équiper son logement pour faciliter la mobilité ?7 min de lecture

Accueil > Mobilité à domicile > Autonomie à domicile : comment équiper son logement pour faciliter la mobilité ?
Autonomie à domicile - Quels équipements pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite ?
Découvrez comment rester mobile à la maison.

Nous aimerions tous pouvoir préserver le plus longtemps possible notre autonomie à domicile malgré le poids de l’âge ou du handicap. Malheureusement, pour les personnes âgées et les PMR (personne à mobilité réduite), la question de la dépendance se pose parfois de façon brutale avec des logements rarement adaptés à ce type de situation. Si vous êtes dans le cas où vous avez un proche dans cette situation, voici des conseils pour équiper votre habitation.

Autonomie à domicile : pour quel public ?

L’autonomie à domicile est un défi qui concerne principalement les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées et les handicapés. Ces personnes ont exactement les mêmes droits à la dignité que tout le monde, mais dans les faits, on constate qu’elles sont surtout dépendantes du bon vouloir du personnel médical et des membres de leur famille. Ainsi, les personnes âgées, les handicapés et les personnes à mobilité réduite se retrouvent totalement limités dans leur déplacement au sein même de leur maison.

Les défis que présente cette couche de la population nécessitent des réponses rapides et efficaces.

Confort et sécurité : quels équipements pour l’autonomie à domicile ?

Voici quelques équipements qui facilitent la vie des personnes vulnérables à domicile.

Surélévateurs de chaise

Encore appelés réhausseurs de chaise, les surélévateurs permettent aux personnes âgées ou en situation de handicap de remonter la hauteur de l’assise d’un siège de quelques centimètres. Ils sont réglables et peuvent être utilisés aussi bien pour une chaise que pour un fauteuil. C’est l’équipement parfait pour limiter l’effort au niveau des membres inférieurs.

Revêtements antidérapants

Les glissades sont l’une des premières causes d’accidents domestiques chez les séniors. Elles ont lieu souvent dans la salle de bain et dans les toilettes. Pour les éviter, vous pouvez installer un carrelage antidérapant. Dans le salon et les autres pièces, au lieu de refaire tout le revêtement, vous pouvez utiliser la résine époxy pour recouvrir le sol existant. Il s’agit d’une résine durcissante antidérapante. Elle est généralement utilisée dans le milieu industriel mais peut s’avérer tout à fait opportune à domicile pour les personnes vulnérables. Si vous n’avez pas envie ou n’avez pas les moyens de reprendre le revêtement du sol, vous pouvez alors installer une moquette. Une solution antidérapante peu couteuse et efficace.

Le monte-escalier

Comme son nom l’indique, il aide à monter les escaliers. Cet équipement est un indispensable dans la maison d’un sénior ou d’une personne en situation de handicap. Il est composé de trois éléments :

Monte escalier
  • Un bloc moteur,
  • Un support de guidage,
  • Un siège (fauteuil ou chaise électrique).

Le monte-escalier est généralement fabriqué sur mesure. Il effectue aussi bien l’ascension que la descente.

Lève-personne

Le lève-personne est un dispositif qui permet aux personnes en situation de handicap sévère de pouvoir se lever. Il est plus utilisé dans les hôpitaux. Il peut être utilisé au domicile si le besoin se fait sentir. Il faudra néanmoins prévoir un budget assez important pour une installation de ce type.

Rampe d’escalier

Encore appelée garde-corps, la rampe d’escalier est un élément pour pallier à la réduction de la mobilité d’un proche. Il est possible d’ajouter une main courante le long du mur en suivant la rampe d’escalier.

Rampe escalier senior

Douche senior

Confortable et sécurisée, elle permet une utilisation pratique avec un accès de plain-pied, des revêtements antidérapants, une assise dans la douche ou encore des barres fixées au parois pour se relever plus facilement.

Douche de plain pied

Autonomie à domicile : Les aides pour les travaux d’adaptation du logement

Entre l’installation de nouveaux équipements, les travaux de rénovation et les frais d’entretien, l’autonomie à domicile des séniors et des personnes à mobilité réduite peut coûter cher. Heureusement, il existe des aides publiques qui visent à réduire ces coûts.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide fournie par les départements aux personnes âgées de 60 ans et plus.

Pour être éligible à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, le demandeur doit répondre aux critères suivants :

  • Être âgé de plus de 60 ans,
  • Habiter sur le territoire français,
  • Être dans l’incapacité de se déplacer de façon autonome.

Bon à savoir : il existe un outil national qui permet d’évaluer le degré de dépendance des PMR et des séniors : la grille AGGIR.

L’APA, s’adresse aussi bien aux personnes vivant en famille, chez un tiers ou seul à domicile.

Cette allocation couvre toutes les dépenses figurant sur le plan d’aide personnalisé de la personne âgée tel que :

  • Les travaux d’adaptation du logement,
  • L’achat de fauteuils roulants, de déambulateur, de cannes et de lit médicalisé,
  • L’installation de lève-personne,
  • L’achat de matériel à usage unique, etc.

Les crédits d’impôt

Il existe des crédits d’impôt pour les travaux liés à l’autonomie des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite. Depuis 2018, toutes les dépenses liées à ces travaux ouvrent droit à un crédit d’impôt sur le revenu. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale qui correspond à 50 % des dépenses effectuées. Le plafond est fixé à 12 000 €. Pour bénéficier de ce crédit fiscal, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être domicilié fiscal en France,
  • Occuper un logement à titre de résidence principale,
  • Effectuer soit des travaux d’adaptation à la perte de mobilité, soit des travaux facilitant l’accès pour une PMR ou une personne âgée.

Les politiques d’aides locales

Que ce soit au niveau communal ou régional, des mesures sont prises pour faciliter la vie des séniors. En effet, vous pouvez solliciter des aides auprès des mairies, des conseils départementaux et des CCAS (centre communal d’aide sociale) pour recevoir une aide financière afin d’accompagner vos travaux d’adaptation au logement.

Les aides aux logements

Il existe plusieurs aides au logement susceptibles d’être versées aux séniors et aux PMR. Il s’agit notamment des aides personnalisées au logement (APL), des allocations de logement social (ALS) ou encore des aides au logement handicapé (AAH).

Ces aides sont prises en charge par divers organismes tels que les collectivités locales, les caisses de retraite ou encore l’ANAH (Agence National pour l’Habitat). Elles peuvent permettre de financer les travaux d’amélioration des logements.

FAQ

  • Quelle douche convient le mieux à une personne âgée ?

La douche à l’italienne convient parfaitement aux personnes âgées. Non seulement il s’agit d’une douche de plain-pied, mais les carreaux utilisés sont antidérapants pour compenser légèrement avec la pente du sol.

  • Quel est le montant de l’APA ?

Le montant varie en fonction du degré de dépendance et des ressources de celui qui a fait la demande. En 2021, le montant mensuel maximum de l’APA est de 1 747€

Laisser un commentaire