Parquet

Types de parquet, avantages, prix, pose, entretien

Il existe plusieurs moyens de revêtir un sol. Parmi eux, on retrouve le parquet. Esthétique, économique et facile à entretenir, le parquet se décline sous plusieurs formes. Voici un petit tour d’horizon autour du parquet.

Parquet massif

Contrairement au parquet flottant ou stratifié, le parquet massif est le parquet traditionnel par excellence. Sa structure en bois massif est composée d’une seule essence de bois. Il est souvent vendu brut, parfois huilé ou vitrifié (verni) en usine.

Parquet massif

Principe du parquet massif

Le parquet massif peut être divisé en trois familles différentes. Les parquets traditionnels, d’une épaisseur de 23 mms minimum, s’installent par pose clouée sur des lambourdes (barres en bois) et offrent une grande résistance. 

Les parquets minces, d’une épaisseur de 10 mms à 15 mms, s’intègrent plus facilement en rénovation que les parquets traditionnels. Ils nécessitent une pose collée (en plein ou en cordons) et certains acceptent les planchers chauffants.

Les lamelles sur chant (1 200 x 80 x 24 mms) sont moins connues, mais particulièrement robustes. Elles sont faites de lamelles juxtaposées et assemblées sur un papier filet (en bois noble ou exotique) et s’installent par pose collée ou flottante.

Avantages du parquet massif

Opter pour un parquet massif, c’est choisir le parquet traditionnel : il s’agit du parquet en bois par excellence. Il a une très grande stabilité dans le temps et peut être rénové plusieurs fois si son épaisseur est suffisante. Différents types de pose existent en fonction de l’épaisseur choisie.

Parquet flottant

Aussi appelé « parquet contrecollé », le parquet flottant a relégué le parquet massif au second plan tant ses avantages sont nombreux. Il représente aujourd’hui plus de 50 % des ventes. Le parquet flottant, c’est l’assurance d’une qualité à moindre coût.

Parquet flottant

Principe du parquet flottant

Pour une meilleure stabilité dimensionnelle, le parquet flottant est composé de trois couches collées entre elles.

La couche de parement (ou d’usure), en bois noble, varie de 2,5 mms à 6 mms. Elle détermine l’esthétique et la résistance du parquet.

La couche intermédiaire (âme centrale), en multicouche (bois aggloméré) ou lattée (souvent du résineux et du bouleau) est la partie la plus épaisse.

Le contreparement, en résineux, contrebalance l’ensemble et assure la stabilité de la lame.

Avantages du parquet flottant

Le parquet flottant rencontre de plus en plus de succès, car sa mise en œuvre est simplifiée et plus rapide. Si les lames sont déjà traitées, il n’a pas besoin de finitions et son entretien est facile. Il convient à tous les types de pose. En général, il est plus mince que le massif (10 mms à 15 mms d’épaisseur).

Parquet stratifié

Contrairement au parquet massif et au parquet flottant, le stratifié ne fait pas partie de la famille des parquets. Il s’agit d’un abus de langage, on parle plutôt de « sol stratifié », car aucun bois noble n’entre dans sa fabrication. L’appellation « parquet » n’est accordée qu’aux revêtements dont la couche d’usure est supérieure à 2,5 mms (qui peuvent donc être poncés jusqu’à 2,5 mms). Cela ne l’empêche pas de connaître un franc succès.

Parquet stratifié

Qualités techniques du parquet stratifié

D’une épaisseur de 7 mms à 11 mms, le parquet stratifié procure un confort phonique grâce à de la mousse à haute densité. Il est conçu pour résister aux chocs grâce à sa couche de résine en surface. De même, l’imprégnation de produits hydrophobes ou paraffinés et le traitement haute densité de la couche intermédiaire le rendent très résistant à l’humidité.

Le parquet stratifié est composé de plusieurs couches :

  • Une couche d’usure également appelée « overlay », constituée de feuilles imprégnées de résine ;
  • Une feuille de décor qui imite l’essence de bois choisie ;
  • Un panneau qui sert de support, appelé aussi « âme » ;
  • Un contreparement.

Il existe deux types de stratifié : l’aggloméré et le bois orienté. Le bois orienté est plus résistant et un peu plus cher que l’aggloméré.

Avantages du parquet stratifié

Les atouts du revêtement stratifié sont nombreux. Esthétique, il offre un grand choix de styles, de motifs et de finitions de surface (lisse ou relief). Facile d’entretien, il est également résistant (mais attention aux impacts) et hydrofuge.

Quelle finition pour votre parquet ?

Le parquet peut s’acheter brut. Son aspect final dépendra alors du type de finition choisi. Il peut également être commandé verni, huilé, ou ciré. Le parquet vitrifié ou verni offre un aspect brillant, satiné ou mat. Il est résistant, mais marque plus vite. La finition huilée, elle, ne se limite pas à la surface du bois, mais l’imprègne complètement. Elle met en valeur les bois bruts, mais requiert un entretien régulier tous les six mois. Le parquet ciré est esthétique et facile d’entretien. Il est cependant moins résistant que le parquet verni.

Types de pose de parquet

Votre type de parquet est choisi, il faut maintenant le poser, seul ou avec l’aide d’un spécialiste, en sachant que certaines techniques de pose ne conviennent pas à tous les types de parquets.

La pose clouée est très technique. Elle concerne davantage le parquet massif ou flottant. Si vous n’êtes pas bon bricoleur, faites appel à un professionnel. Mais attention, ce type de pose est incompatible avec un plancher chauffant.

La pose collée concerne principalement les parquets flottants et quelques parquets massifs. Elle est compatible avec les planchers chauffants. Sa pose requiert des talents de bricoleur.

La pose flottante offre une installation simple et rapide grâce à un système de clips. Elle est idéale pour des locataires qui préfèrent du parquet à une moquette, sans engager de gros travaux. Pour finir, n’oubliez pas de choisir un isolant pour votre parquet, notamment si vous le posez à l’étage.

Comment entretenir un parquet ?

Selon la finition de votre parquet, l’entretien sera différent :

  • Le parquet vitrifié doit être dépoussiéré et nettoyé avec un linge humide. Il faut ensuite utiliser un polish.
  • Le parquet huilé se dépoussière et se nettoie avec un savon adapté. N’utilisez surtout pas d’eau !
  • Pour le parquet ciré, dépoussiérez, puis nettoyez à sec ou repassez une couche de cire.

FAQ

  • Qu’est-ce que le bois composite ?

Le bois composite est obtenu à partir de différents matériaux dérivés du bois, de déchets de bois recyclés ou encore de fibres liées de façon naturelle ou synthétique. Un traitement permet de réduire considérablement sa nécessité d’entretien au fil des années.

  • Est-ce normal qu’un parquet massif change de couleur ?

Oui, c’est normal, c’est le principal souci des parquets massifs. Pour récupérer et garder la couleur naturelle, commencez par le poncer. Vous devriez alors revoir la couleur de base. Appliquez ensuite une huile de protection au pinceau, laissez sécher, puis repassez une deuxième couche. Enfin, vous pouvez polir. Cette opération est à faire une à deux fois par an, car si le parquet est vraiment dans une pièce exposée, il séchera et sa couleur aura tendance à changer.

Les derniers articles

Recevez les derniers articles du Guide Des Travaux directement dans votre boite mail !