Peinture plafond

Peinture plafond

Peinture plafond : Types de peinture, étapes à respecter, erreurs à éviter, budget.

La peinture du plafond peut entrer dans le cadre d’une rénovation intérieure. Elle peut également être entreprise en cas de dégâts des eaux ayant endommagé son apparence et sa teneur. Un plafond avec une peinture fraichement refaite et de belles couleurs peut fournir une excellente luminosité à la pièce tandis que des taches disgracieuses ne manqueront pas d’attirer le regard et d’assombrir la pièce. Quels sont les éléments à connaître pour réaliser ce chantier et repeindre son plafond dans les meilleures conditions ? Voici la marche à suivre pour redonner une seconde jeunesse à votre plafond.

Quel type de peinture choisir pour un plafond ?

Comme la peinture acrylique est souvent choisie en intérieur, elle reste également adaptée au plafond. Elle est simple à appliquer et ne contient aucun solvant polluant. Pour la finition, on recommande le plus souvent une peinture mate, notamment parce qu’elle permet d’absorber efficacement la lumière et de cacher ainsi les petites imperfections du plafond peint. Elle ne convient toutefois pas aux pièces souvent exposées à l’humidité.

Quelles sont les étapes à respecter pour la pose d’une peinture pour plafond ?

Rouleau, pinceau, perche, bâche, adhésif de masquage et de fixation, escabeau, bac de peinture, grille d’essorage et peinture sont parmi les outils qu’il est conseillé de prévoir avant tous travaux de peinture.

Une fois que vous vous êtes assuré de disposer de tout le matériel requis pour la peinture du plafond, vous pouvez entamer les étapes suivantes :

  • Protection de la pièce et des meubles avec une bâche,
  • Peinture des angles du plafond avec un pinceau,
  • Fixation de votre rouleau à la perche pour appliquer la première couche et la deuxième,
  • Retrait des adhésifs s’il y en a avant que la peinture ne soit totalement sèche.

Peinture plafond : quelques erreurs à éviter

Afin de réussir la peinture de votre plafond, il existe certaines erreurs à ne pas commettre. Parmi elles, le fait de minimiser le port d’une tenue adaptée. Il est préférable de vous vêtir d’une combinaison et de gants.

La vérification de l’état du plafond avant la pose de la peinture est également une étape à ne pas négliger. Le choix de la peinture doit par ailleurs être adapté à l’ensemble de la pièce et de votre décor. La sous-couche est enfin une étape obligatoire qu’il convient de ne pas omettre.

Quel est le coût à prévoir pour la peinture du plafond ?

La nature du support de votre plafond est un détail essentiel qui influence le prix des travaux tout comme son état. S’il est en bon état, pour une peinture classique, le tarif oscille entre 25 et 29 €. Si vous choisissez une peinture spéciale, le coût des travaux de peinture peut aller de 44 à 48 €.

Pour les plafonds en état moyen, le prix peut aller de 34 à 48 € en fonction du type de peinture choisi. Lorsque le plafond est vraiment en mauvais état, il est préconisé de prévoir entre 44 et 65 €.

FAQ

Comment faire pour éviter les traces de rouleau sur le plafond ?

Dans la poignée creuse de votre rouleau, vous pouvez mettre un manche à balai pour atteindre plus facilement la hauteur. Afin d’éviter les traces sur le plafond, il est conseillé de bien doser la température qui doit idéalement se situer entre 10 et 20°C. Il faut également veiller à ce que la peinture ne sèche pas trop vite.

Comment peindre un plafond en bois ?

Nettoyez soigneusement votre plafond en bois et laissez-le sécher. Appliquez ensuite une couche de base adaptée à ce matériau à l’aide d’un rouleau Anza ou Modacryl. Pour les joints des lattes en bois, vous pouvez utiliser un pinceau. Terminez avec 2 à 3 couches de laque à base d’eau.