Les 7 erreurs à éviter en matière de travaux de rénovation7 min de lecture

Accueil > Travaux > Les 7 erreurs à éviter en matière de travaux de rénovation

Rénover sa maison ou une pièce de son logement n’est pas une mince affaire. Cela implique un budget plus ou moins conséquent et une main-d’œuvre compétente pour obtenir un bon résultat. À cause de l’empressement ou d’un manque de préparation, les propriétaires en quête de rénovation commettent souvent des erreurs qui peuvent impacter leurs projets. Découvrez les 7 erreurs à éviter pour vos travaux afin d’obtenir un résultat à la hauteur de vos espérances.

Chantier travaux

Ne pas comparer les devis

Pour assurer un résultat de qualité, il est primordial de faire appel à des professionnels pour effectuer ses travaux de rénovation. Toutefois, il ne faut pas se précipiter et prendre le temps de choisir son prestataire avec soin et sous certaines conditions. En effet, ne pas se renseigner sur son artisan peut avoir des conséquences dramatiques.

Dans un premier temps, il est important de s’assurer que le professionnel choisi dispose d’un Kbis et soit légalement inscrit à la chambre des métiers. Ensuite, il faudra vérifier son parcours et les services qu’il propose. Renseignez-vous notamment sur sa réputation, vérifiez les assurances ou encore l’agrément RGE pour la déduction fiscale. Pour être large et prendre la meilleure décision, il ne faut pas se contenter d’un seul devis. Au minium, il faudra analyser 3 devis différents avant d’arrêter son choix.

Prendre des matériaux au rabais

Bien que cela paraisse être une solution économique, acheter des matériaux à bas prix peut avoir un impact négatif sur ses travaux de rénovation. Si des matériaux sont bas de gamme, cela signifie qu’ils ne dureront pas dans le temps. D’autre part, leur manipulation peut être problématique et rallonger la durée du chantier.

Pour pallier ce genre de désagrément, l’idéal est d’opter pour des matériaux de qualité moyenne (ni trop coûteux ni trop bon marché).

Mal estimer le temps nécessaire aux travaux

Lorsqu’on se lance dans des travaux de rénovation, il faut toujours établir un planning de chaque étape du chantier. Ainsi, il sera possible d’évaluer le délai approximatif de l’exécution de toutes les tâches.

Pour établir un planning efficace, il est nécessaire d’organiser les différentes étapes des travaux par ordre d’urgence et de priorité. En effet, certains postes ne pourront pas être réalisés avant d’autres. Par conséquent, la négligence d’une de ces tâches pourrait retarder le début d’une autre et engendrer des gênes et des coûts supplémentaires (par exemple, dans le cas où la maison serait inhabitable).

Ne pas anticiper l’achat des matériaux

Effectuer des travaux de rénovation nécessite l’utilisation de certains matériaux. En termes de disponibilité et selon les parties du logement à rénover, certaines matières et certains composants seront plus faciles à trouver que d’autres. De plus, on n’est jamais à l’abri d’une rupture de stock soudaine qui pourrait bloquer l’intégralité du chantier.

Dans ce genre de situation, il est important de prévoir des alternatives et de ne pas se contenter d’un choix par défaut. Par ailleurs, l’achat préalable des matériaux avant de démarrer ses travaux permet de prévenir les contretemps.

Ne pas être impressionné par l’ampleur des travaux

Les travaux de rénovation d’un logement impliquent un chantier d’envergure et ne sont pas à prendre à la légère. Avant de se lancer, il est important de prendre conscience de toutes les responsabilités qui en résultent. Certains propriétaires sont pris au dépourvu pour avoir négligé l’ampleur de leurs travaux et se retrouvent à gérer des contraintes qui n’auraient pas eu de raison d’être s’ils s’y étaient préparés auparavant. Il est surtout question du sérieux de l’artisan choisi ou de négligence vis-à-vis du suivi des travaux.

Rénover sa maison ou une pièce de sa maison peut être un processus long et semé d’embuches. Le plus important pour être sûr d’aboutir dans ce genre de projet, c’est de ne pas se décourager à la moindre difficulté. Il faudra alors rester attentif, prudent et de ne pas se laisser déborder par les évènements en cas de pépin.

Oublier les contraintes réglementaires en matière de travaux

Avant de commencer ses travaux de rénovation, il est important de se soumettre à certaines réglementations pour ne pas être dérangé ou interrompu durant le processus. En premier lieu, il faut savoir que la rénovation de sa propriété est régie par des certaines lois nationales ou plus locales. Dans le cas des maisons indépendantes, démarrer un projet de rénovation requiert l’étude du PLU de sa ville ou de sa commune.

Pour les zones qui n’y sont pas soumises, il faudra également obtenir un permis de construire ou effectuer une déclaration préalable de travaux auprès de sa mairie. Omettre cette procédure peut aboutir à une amende allant de 600 à 2000 euros ainsi que des travaux d’intérêts généraux.

Dans le cas d’un logement en copropriété, il sera nécessaire d’en informer son syndic de copropriété. Dans la plupart des cas, le sujet sera abordé dans l’ordre du jour des réunions des membres du syndic de l’immeuble. Enfin, les travaux effectués devront être conformes aux normes de construction pour garantir la sécurité des habitants du logement. L’instigateur des travaux devra aussi s’assurer de recouvrir les parties communes pour ne pas les dégrader.

Au-delà des contraintes administratives, il est aussi important d’entretenir ses relations de voisinage. Vous devrez donc informer vos voisins avant d’entamer des travaux à votre domicile afin que ces derniers ne soient pas gênés par le bruit ou la saleté.

Ne pas prévoir de solution de substitution pendant les travaux

En règle générale, un logement en rénovation est un logement totalement ou partiellement inhabitable. De ce fait, les locataires devront adapter leurs habitudes de vie au rythme de travail des artisans et des ouvriers. Selon l’ampleur des travaux, les habitants d’une maison devront donc instaurer de nouvelles habitudes temporaires.

Si les travaux nécessitent une transformation intégrale du logement en chantier, les propriétaires se verront obligés de prévoir une relocation pour toute la durée du projet. Dans le cas de travaux de rénovation partielle, les alternatives s’adapteront à la pièce occupée. Par exemple, il faudra trouver comment faire la cuisine quand elle n’est pas disponible ou comment se laver pendant une rénovation de salle de bains. Il sera aussi nécessaire de prévoir des absences pendant les jours de peinture et le temps que l’odeur s’estompe.

FAQ

Où trouver des sociétés certifiées RGE ?

Pour ses travaux de rénovation, il est indispensable de faire appel à des professionnels certifiés RGE pour bénéficier des programmes d’aides de l’État. À cet effet, il est possible d’en trouver en consultant un annuaire en ligne regroupant toutes les sociétés certifiées par ce label.

Quel budget pour des travaux de rénovation ?

Pour une rénovation légère ou partielle, il faudra compter entre 150 et 450 euros le m2. Dans le cas d’une rénovation totale du logement, le budget s’élèvera à environ 45 000 euros pour 100m2. Le montant des travaux dépendra à la fois de la localisation géographique mais aussi des tarifs spécifiques pratiqués par l’artisan.

À retenir

Pour des mesures de qualité et de sécurité, il est fortement déconseillé d’effectuer ses travaux de rénovation soi-même. En procédant ainsi, les propriétaires ne pourront pas bénéficier de la garantie décennale comprise dans les prestations de professionnelles. Par conséquent, ils n’auront aucun recours en cas de détérioration liée aux travaux.

Laisser un commentaire