Installer une douche à l’italienne

Pour une salle de bain moderne et tendance, l’installation d’une douche à l’italienne fait figure d’élément incontournable. Facile d’accès et esthétique, ce type de douche a tout pour plaire. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’installation d’une douche à l’italienne.

Qu’est-ce qu’une douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne est une douche sans marche. Le receveur d’une douche à l’italienne est au même niveau que le sol. Il existe deux manières d’installer une douche à l’italienne :

  • Avec receveur de douche
  • Sans receveur de douche

Dans le cas d’une douche à l’italienne, le receveur est extra plat. Il est généralement encastré dans le sol afin d’être au même niveau que le reste de la pièce.

Au cas où vous ne souhaiteriez pas utiliser un receveur pour votre douche italienne, vous pouvez également utiliser le sol de votre salle de bain comme fond de douche. Il sera alors nécessare d’effectuer des travaux particuliers pour réaliser une pente permettant l’évacuation de l’eau. L’absence de receveur donne un aspect épuré à votre salle de bain. De plus, lorsque vous n’utilisez pas de bac de douche, vous obtenez une vraie douche de plain pied. Avec un receveur, il existe toujours un petit décalage entre la salle de bain et le reste de la pièce.

Les avantages d’une douche à l’italienne

La douche italienne est très tendance actuellement et ce n’est pas pour rien. En effet, ce type de douche est très pratique pour tous les membres de la famille: personnes âgées, les jeunes enfants, personnes à mobilité réduite… En dehors de cette facilité d’accès, la douche à l’italienne a l’avantage d’être facile à nettoyer.

D’un point de vue esthétique, elle offre de grandes possibilités. En effet, ce type de douche se prête à toutes vos inspirations. Vous pouvez ainsi ajouter des galets, carreler le sol, poser des pots de fleurs, disposer des petits meubles dans la salle de bain. En fait, la douche à l’italienne vous permet de décorer votre salle de bain comme vous le sentez. L’absence de baignoire offre une sensation d’espace inégalée.

Un autre avantage et non des moindres est l’aspect fiscal. En effet, l’aménagement d’une douche italienne s’inscrit dans la politique d’aide aux personnes en perte de mobilité. Elle donne droit à des avantages fiscaux plutôt intéressants. Par exemple, l’installation d’une douche à l’italiennepermet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25%.La construction doit toutefois être réalisée dans le but de favoriser l’autonomie d’une personne à mobilité réduite. Vous pourrez aussi bénéficier d’une réduction de 10% sur la TVA des matériaux de construction de la douche.

Comment installer une douche à l’italienne ?

L’installation d’une douche à l’italienne demande des précautions particulières par rapport à certains éléments.

Pente

Le calcul de la pente est un facteur clé dans la construction d’une douche de ce type. En effet, avec l’absence de marches, des précautions doivent être prises afin d’éviter les débordements d’eau hors de la salle de bain. La norme pour une douche italienne est une pente de 2 cms pour chaque mètre entre l’évacuation et la bonde. Toutefois, si vous installez un carrelage avec galet, il faut prévoir une pente légère plus raide (3 cm par mètre). Ce type de carrelage retient l’eau de manière efficace. Utiliser un panneau à carreler est une excellente idée, car la pente est déjà créée. N’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel pour définir le degré d’inclinaison de la pente.

Parois

Les parois ne sont pas forcément nécessaires pour ce genre de douche. En effet, pour une douche de grande taille par exemple, l’absence de paroi accentue l’impression de grandeur. Pour une douche de taille moyenne ou de petite taille, la paroi permet de délimiter la douche du reste de la salle de bain. Vous pouvez opter pour une paroi carrelée et maçonnée pour un style classique. Si vous souhaitez apporter une touche de modernité à votre douche, les parois en verre sont tout indiquées. Celles-ci ont de plus l’avantage de se fondre dans n’importe quel décor.

Attention : le verre utilisé dans la douche doit être résistant et adapté à l’usage. Optez pour la qualité SECURIT. N’oubliez pas aussi de nettoyer régulièrement la paroi vitrée.

Le système d’évacuation

Une autre question importante à se poser lors de l’installation de votre douche italienne concerne le système d’évacuation à choisir. En effet, dans une douche à l’italienne, le système d’évacuation joue un rôle fonctionnel et un rôle esthétique. Deux types d’évacuation d’eau s’offrent à vous :

  • Le système d’évacuation par bonde
  • Le système d’évacuation par caniveau

La bonde demande 4 pentes pour une évacuation tandis que le caniveau n’en demande que deux. De plus, ce dernier est beaucoup plus esthétique qu’une bonde. Son aspect facilite aussi la pose des carreaux. Par contre une bonde équipée d’un siphon à fort débit évacue l’eau beaucoup plus vite qu’un caniveau.

Douche à l’italienne : les erreurs à éviter

Voici 3 erreurs à éviter lors de l’installation de votre douche à l’italienne.

Poser soi-même la douche

Il ne faut surtout pas s’improviser bricoleur du dimanche. En effet, poser une douche à l’italienne demande une précision que seul un professionnel peut avoir. Il faut aussi préciser que l’installation d’une douche à l’italienne est assez complexe et demande des matériaux très précis. L’intervention d’un agenceur de salle de bain ou d’un plombier s’impose donc. Comptez entre 2 000 et 5 000 € pour l’installation.

Il existe des solutions plus économiques comme l’utilisation d’un receveur extra plat. N’hésitez pas à discuter de vos envies et de votre budget avec le professionnel.

Négliger le revêtement du sol

Beaucoup d’accidents domestiques ont lieu dans la salle de bain. C’est la raison pour laquelle il faut veiller à choisir un revêtement anti-dérapant pour votre douche à l’italienne. L’idéal est d’opter pour un carrelage anti-dérapant ou un sol en marbre. D’autres revêtements tels que le béton ciré ou le sol en mosaïque conviennent très bien également. La pose d’un tapis anti-dérapant est également recommandée.

Ne pas vérifier si l’opération est possible

Avant de commencer l’installation , vous devez effectuer quelques travaux en amont. Notamment, une petite étude sur la faisabilité. Vérifiez si le sol peut accueillir une douche italienne. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours creuser ou surélever le sol de la douche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s